vendredi 25 juin 2010

Achille Griffon, la fin d'une histoire


A quelques jours de la Rando des Passeurs, qui rend hommage à nos amis; l'un des derniers survivants de cette terrible période 39-45 est décédé dans la nuit du 24 au 25 juin. Achille Griffon, résistant, et ami de Bernard Bouveret s'est donc éteint.

D'un naturel silencieux, connu pour son sourire énigmatique, il a certainement détenu dans sa poche, la preuve de la préparation du Débarquement. Le 30 juillet 1943, Bernard et Achille furent arrêtés lors de leur arrivée en Suisse, dans la Vallée de Joux, et plus précisément derrière la maison à Fred. Arrêtés, transférés à la prison de Lausanne, ils furent tout deux interrogés par les Douanes Suisses, très heureuses de leur butin !
Achille détient sur lui un microfilm, caché dans un morceau de pain sec. Malgré les interrogations de la Douane, rien n'y fait, le microfilm n'est pas divulgué. Et grâce à l'intervention de Cordey, les deux suisses seront relâchés.

On ne sera donc jamais ce que divulguais ce fameux microfilm. Et Achille sera resté fidèle à lui même, mystérieux, et silencieux.

C'était un petit texte en sa mémoire. Je n'ai jamais rencontré Achille, je sais que Gérard le connaissais. Je ne manquerai pas de revenir en détail sur cet homme.

Le temps avance inexorablement. Et avec lui, les derniers témoins disparaissent aussi. Seule notre mémoire permettra à nos enfants de ne jamais oublier ce que ces hommes et femmes ont fait durant la guerre !

Bye bye Achille !

2 commentaires:

Frederic Griffond a dit…

C'etait mon père,mon papa,mon papounet....Merci Anthonny pour cet article....

fredgriffond@orange.fr

Sam a dit…

Bonjour, Besoin de prendre contact avec vous pour vous parler de mon dernier film en cours de tournage: Les passeurs du Risoud (x).
contact : biodent point sam at gmail point com.
Merci